Pérégrinations sur le Camino del Norte

En octobre-novembre 2008, mes jambes ont foulé un des chemins de Saint-Jacques, la Via de la Plata, de Séville à Santiago. En août 2012, c'est reparti pour le Camino del Norte, un peu plus de 800 km de marche entre Irun et Santiago ! Au fil de 30 jours de progression, j'ai tenu avec plus ou moins d'assiduité mon fidèle carnet de route (moins sur la fin, la fatigue et le ras le bol des carreteras prenant le dessus...) et ai pu envoyer quelques photos sur ce blog. De retour au pays et prenant mon courage à deux mains, j'ai affûté ma plume pour retranscrire aussi fidèlement que possible mes impressions, doublées de réflexions sur le Camino. Ci-dessous, le récit de mes pérégrinations et des photos pour chaque étape ...

CAMINO DEL NORTE (TOUTES MES ETAPES)



12/08/2012

J14 - 12/08/12 : Comillas - Colombres (*) (30 km)

(*) Comillas - Colombres en passant par la variante "Playa de Oyambre" -> San Vicente de la Barquera -> Serdio -> Unquera -> Colombres.

Pour la seconde fois, nous nous levons aux petites heures, à 5h00, pour profiter de la fraîcheur matinale avant les fortes chaleurs qui ne tarderont pas à nous assommer en fin de matinée. Nous avons bien failli resté emprisonné dans notre "carcel" (prison), la porte ayant été fermée à clé de l'extérieur par un pèlerin peu scrupuleux ou inattentif. Et qui dit prison, dit barreaux. Impossible de sortir par les fenêtres, au moins au rez-de-chaussée. Heureusement, Super Pilgrim, alias David, ne manquant pas de courage, sautera du premier étage pour nous délivrer !

San Vicente de la Barquera
Sous les conseils de l'hospitalera, nous emprunterons la version "bis" (voir "Bon à savoir"), plus calme et plus agréable, le long de la mer. Beaucoup d'asphalte encore mais les chemins deviennent plus agréables, se faufilant dans des paysages ondulés, plus verdoyants, avec les Picos de Europa au loin. Enfin de beaux paysages !

Le Camino passe à plusieurs reprises au-dessus ou le long de "ria", sorte de fjords ou de fleuve envahi par la mer qui sont autant de sanctuaires biologiques comme le Parc naturel de Oyambre.

Unquera marque la frontière entre la CANTABRIA et les ASTURIAS

Entre Cantabria et les Asturias
Le pont qui surplombe la Ria de Tina Mayor à Unquera marque la frontière entre la Cantabria et les Asturias. Après un peu plus de 8h et 30 km de marche, nous arrivons à Colombres caractérisé par quelques belles maisons de style indien.

Bon à savoir :

  • Privilégier à 5 km de Comillas, juste après le pont sur la Ria de la Rabia, la variante vers la droite en direction de la Playa Oyambre, plus jolie. Elle longe la plage de "El Sable de Meron" sur laquelle on peut marcher.
  • Dans le village de Pesués, peu après la fontaine, prendre un chemin vers la gauche (ne pas suivre les flèches) qui descend vers le chemin de fer. Là, suivre un chemin empierré parallèle au chemin de fer. Ce chemin de 2 km est un raccourci qui évite de longer la route asphaltée. Ce chemin fait partie, dixite des villageois, du "Camino Real" et a été dévié il y a quelques années pour des raisons inconnues.
  • A Colombres, deux hébergements possibles :
    1. Le Polideportivo (centre sportif), 3 €, lits pliables ou matelas sur le sol. Environ 20 places.
    2. L'albergue privado "El Cantu Devatur", 12 €. D'après un pèlerin  il était infesté de puces mais d'après d'autres, RAS, il était TB. A vous de voir...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire